Face-à-phasme avec Gribouilles

Aujourd’hui, je troque ma tenue de prof-doc pour celle d’entomologistePhasme faunethic, par GribouillesdedocPour remercier mon principal sponsor du calendrier 2014 et lui souhaiter toute la réussite possible pour son nouveau défi, je vous propose une petite présentation du phasme. Le phasme est un insecte. A ce titre, il a un squelette extérieur (exosquelette) composé de 3 parties distinctes : une tête (1 paire d’yeux, d’antennes et de mandibules), un thorax (3 paires de pattes), et un abdomen.

Phasme faunethic, par Gribouillesdedoc

Son nom vient du grec « phasma » qui signifie fantôme. Cela fait référence à ses capacités de mimétisme pour se fondre dans la nature. Il imite la forme (homotypie) et la couleur (homochromie) de son environnement. Il existe 3 grandes catégories de phasme : épineux, bâton, feuille. C’est très utile pour échapper à leurs prédateurs (oiseaux, araignées, mantes religieuses…), car il est particulièrement difficile de les apercevoir dans leur milieu naturel.

Phasme faunethic, par Gribouillesdedoc

D’autant plus que les phasmes sont capables de changer de couleur dans le temps (long), en fonction de la luminosité, de la température et de l’humidité.

Phasme faunethic, par Gribouillesdedoc

Pour éviter le danger, les phasmes recourent à la catalepsie. Ils se laissent tomber à terre et s’immobilisent pendant plusieurs minutes, voire plusieurs heures : ils font les morts. Avouez qu’on aimerait parfois en faire autant !

Phasme faunethic, par gribouillesdedoc

Les phasmes sont phytophages. C’est à dire qu’ils mangent des végétaux. Les éleveurs les nourrissent généralement de ronces, de lierre ou de fougères selon les espèces. Dans un élevage, prenez bien garde qu’ils n’en manquent pas en leur renouvelant chaque semaine !

Phasme faunethic, par Gribouillesdedoc

Adultes, les femelles pondent régulièrement, une fois par jour ou par semaine, durant toute la durée de leur vie (d’un an en moyenne). Les œufs qui tombent au sol ressemblent beaucoup à des graines.

Phasme faunethic, par Gribouillesdedoc

Beaucoup d’espèces de phasmes se reproduisent par parthénogénèse. A partir de deux ovules, les femelles créent un œuf qui donnera à son tour une femelle. Un clone identique à sa mère.

Phasme faunethic, par Gribouillesdedoc

Après une incubation de 2 à 10 mois, et à peine sorti de l’œuf, le jeune phasme ressemble déjà à un adulte en version miniature. Il aura besoin de 4 à 7 mues pour atteindre sa taille maximale.

Phasme faunethic, par Gribouillesdedoc

Parmi les 2 500 espèces à travers le monde, la majorité des phasmes vivent dans les zones tropicales, chaudes et humides, mais on trouve 3 espèces en France : le phasme de Rossi (Bacillus rossius) et le phasme espagnol (Bacillus hispanica) qui vivent tous deux dans le midi méditerranéen, ainsi que le phasme gaulois (Clonopsis gallica) dont le territoire s’étend jusqu’en Bretagne.

Phasme faunethic, par Gribouillesdedoc

Envie d’en savoir plus sur les phasmes ? Pourquoi ne pas en élever ? Vous trouverez tout le matériel nécessaire, les fiches conseils et les insectes (ainsi que tout plein de reptiles : serpents, lézards, tortues…) sur faunethic.fr ou sur phasmebook.

Publicités